mercredi 28 février 2024
AccueilSantéMaladieLupus érythémateux disséminé : Définitions, Symptômes, Traitement

Lupus érythémateux disséminé : Définitions, Symptômes, Traitement

Rate this post

Généralités/Définitions
Le lupus érythémateux systémique (ou disséminé) est une maladie auto-immune chronique où le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps. Le nom latin lupus, ou loup , aurait été choisi pour faire allusion à l’action destructrice et envahissante de cette mystérieuse maladie.
Le lupus touche principalement les femmes en âge de procréer. On le considère comme une forme d’arthrite puisqu’il engendre de l’inflammation dans les articulations. Toutefois, l’impact de cette maladie rejaillit dans tout le corps par une panoplie de symptômes, qui peuvent paraître insurmontables.
Source: Lupus (passeportsante.net)

Causes
Le lupus est une maladie auto-immune, c’est-à-dire résultant d’un dysfonctionnement du système immunitaire, qui au lieu de défendre l’organisme des agressions extérieures, se retourne contre lui.
On ne connaît pas les causes précises de déclenchement, mais on sait qu’il existe un terrain génétique favorisant ce type de maladies. C’est également une maladie rare qui touche surtout les femmes en période d’activité génitale.
Source: Lupus :Quelles sont les causes du lupus ? (e-sante.fr)

Symptômes
Le LED peut affecter tous les organes du corps mais il est important de signaler que la majorité des patients ne souffrent que d’une partie des symptômes décrits ci-dessous.
Fatigue, éruption cutanées (couramment aux paumes, mains, coudes et visage), perte de cheveux, douleurs articulaires, sécheresse oculaire, troubles du système nerveux central, atteinte rénale.
La présentation clinique la plus fréquente est probablement celle d’une jeune femme entre 20 et 30 ans qui a passé ses vacances au soleil et revient en se plaignant de douleurs articulaires, de fatigue, de taches rouges sur la peau, de température et chez qui l’examen clinique met en évidence des tuméfactions articulaires ou un frottement pleural.
Source: Le Lupus (lasante.net)

Diagnostic
Le diagnostic du lupus systémique est souvent difficile et long, en raison de la diversité des symptômes.
Les médecins établissent le diagnostic lorsqu’ils observent à la fois des manifestations cliniques et des résultats des analyses de sang caractéristiques de la maladie.
Manifestations cliniques
Présence d’une éruption en ailes de papillon
Présence de lupus discoïde, qui est une lésion cutanée surélevée qui pèle, qui apparait sur la face, le cuir chevelu, les oreilles, la poitrine ou les bras après exposition au soleil
Photosensibilité (réaction excessive de la peau à l’exposition solaire)
Présence de petites ulcérations qui peuvent survenir dans la bouche ou le nez
Arthrite (inflammation responsable de douleurs et de gonflements des articulations des mains, poignets, coudes, genoux ou autres)
Pleurésie (inflammation de la plèvre) ou péricardite (inflammation du péricarde)
Atteinte rénale
Atteinte du système nerveux central (convulsions ou épilepsie, psychose)
Analyses de sang
Atteinte des cellules du sang (anémie, diminution du nombre de plaquettes,)
Présence dans le sang d’auto-anticorps caractéristiques
Présence de facteurs antinucléaires (FAN) ou anticorps anti-nucléaires
Le lupus est une maladie auto-immune, caractérisée par la présence d’auto- anticorps (anticorps agressifs vis-à-vis de l’organisme lui-même). Les analyses sanguines permettent de rechercher ces auto-anticorps, et notamment les anticorps anti-nucléaires, dirigés contre le noyau des cellules, et présents dans le sang de presque tous les patients ayant un lupus systémique.
Cependant, la présence de ces anticorps anti-nucléaires n’est pas caractéristique du lupus systémique (ils peuvent se retrouver dans d’autres maladies). C’est pourquoi les médecins vont rechercher la présence d’autres auto-anticorps (anticorps anti-ADN natif, anticorps anti-Sm, anticorps antiphospholipides).
Source: Maladie orpheline : Lupus systémique (maladiesraresinfo.org)

Traitement
Dans les cas bénins (atteintes cutanées ou articulaires) le patient recevra comme traitement, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), afin de diminuer les inflammations et les douleurs, associés à des antipaludéens. Ce traitement est parfois accompagné de corticoïdes en courte durée.
Dans les cas plus graves cependant, le patient sera traité par des doses plus fortes de corticoïdes avec quelques fois des immunosupresseurs.
Il faudra ensuite compléter le traitement suivant l’organe touché. En cas d’atteinte rénale grave, il faudra, par exemple, effectuer des hémodialyses (épuration du sang grâce à des machines, puisque les reins trop affectés, ne peuvent plus jouer leur rôle).
Source: Traitement lupus – Médicaments lupus – Remèdes lupus (creapharma.ch)

Maladie au quotidien
Comme le lupus est une maladie de longue durée, le malade joue un rôle essentiel dans sa prise en charge. C’est à lui qu’il revient de suivre son traitement de fond et de connaître les signes de la maladie, afin de consulter son médecin en cas de poussée de lupus.
Par ailleurs, certaines règles de vie s’imposent d’elles-mêmes. Il est fortement recommandé de ne pas fumer, car cela peut, entre autres, augmenter les troubles cardio-vasculaires et la fragilité pulmonaire.
Il faut également faire attention à ne pas être en surpoids, pour soulager les douleurs articulaires mais aussi pour améliorer l’état général. Il semble également que l’exercice pratiqué régulièrement permette de prévenir les poussées de symptômes.
De plus, on sait que les crises de lupus peuvent être déclenchées ou aggravées par certains événements, et notamment par le soleil. En effet, étant donné que les rayons ultraviolets peuvent déclencher une poussée de symptômes, il est important de bien se protéger du soleil, même lorsqu’il ne semble pas très fort, comme les premiers soleils de printemps (vêtements qui couvrent la peau, chapeau, lunettes de soleil, écran solaire).
Enfin, le stress, la fatigue, la consommation d’alcool peuvent aggraver les symptômes.
Source: Lupus (orpha.net)

Illustrations

Source: Lupus (passeportsante.net)

Association(s)
L’Association Suisse du Lupus Erythémateux (ASLE) est une organisation d’entraide à but non lucratif. La majorité de ses membres sont des malades du lupus mais quelques-uns d’entre eux souffrent d’autres maladies auto-immunes ou sont des proches ou des médecins.
Source: SLEV (slev.ch)

Articles scientifiques: Tous les articles récents pour “Lupus érythémateux disséminé”

Essais cliniques (en Suisse ou France) pour “Lupus érythémateux disséminé”

A Study of Belimumab in Subjects With Systemic Lupus Erythematosus (SLE)
Study of Epratuzumab in Systemic Lupus Erythematosus (SLE)
Abatacept in the Treatment and Prevention of Active Systemic Lupus Erythematosus (SLE) Flares in Combination With Prednisone
Abnormalities of B Lymphocytes During Systemic Lupus
Safety and Efficacy Study of LJP 394 (Abetimus Sodium) to Treat Lupus Kidney Disease
A Continuation Trial for Subjects With Lupus That Completed Protocol HGS1006-C1056 or HGS1006-C1057

Sandra Muller
Sandra Muller
Bonjour, je m'appelle Sandra, j'ai 32 ans et je suis étudiante en pharmacie. Passionnée par le domaine de la santé, j'aspire à devenir pharmacienne et contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes. Bienvenue sur mon site web !
RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Populaires

Commentaires récents