mercredi 29 mai 2024
AccueilSantéMaladieNe pas reconnaître un visage: un handicap social méconnu

Ne pas reconnaître un visage: un handicap social méconnu

Rate this post

Certaines personnes ne reconnaissent simplement pas les visages! On appelle cette affection la prosopagnosie. Elle peut être la conséquence de lésions cérébrales ou, plus mystérieuse, de nature congénitale. Les scientifiques ne sont qu’au début de leurs investigations. Un reportage signé Isabelle Dufour et Mauro Losa

Qu’est ce que la prosopagnosie ?

    • La prosopagnosie
      La prosopagnosie désigne l’incapacité de reconnaître la familiarité d’un visage. Le sujet sait que ce qu’il regarde est un visage, il est capable d’en désigner les éléments, mais ne parviens pas à savoir si ce visage lui est connu ou non. Cela concerne fréquemment les cas de lésions occipito-temporales inférieures et notamment celles du gyrus fusiforme droit.
      Les travaux récents traitant de la reconnaissance précoce des visages montrent les capacités du nouveau-né à reconnaître le visage de sa mère, mais aussi l’importance de l’expression faciale, dans le processus de reconnaissance. Un visage souriant est généralement reconnu plus vite et plus aisément.
      Ce qui va permettre la reconnaissance d’un visage ne peut en effet se limiter à une forme établie une fois pour toutes. Le visage change constamment en fonction des attitudes, des émotions, de l’état de la coiffure etc. Aussi, nous avons tous besoin de définir, pour reconnaître un proche, des invariants caractéristiques de son visage, stocké dans notre mémoire à long terme. Nous disposons ainsi d’une ” unité de reconnaissance faciale” , soit d’un stock mnésique subjectif qui nous permet de savoir si nous avons déjà vu une personne. Ce stock est subjectif dans la mesure où ce qui est jugé comme caractéristique pour l’un, ne le sera pas nécessairement pour l’autre en fonction de facteurs historiques ou contextuels propres à chacun d’entre nous.
      Novembre 2009
      Source: Le Centre de rééducation Fonctionnelle pour Aveugles ou Malvoyants (fr)
    • La prosopagnosie pourrait être une maladie héréditaire plutôt Commune

      Comprendre la Prosopagnosie

    • Dans cette étude qui porte sur l’incapacité à identifier des visages, les auteurs suggèrent le coté héréditaire du trouble en précisant qu’il pourrait être relativement fréquent dans certaines familles et contrôlé par le dysfonctionnement d’un seul gêne.
      Novembre 2009
      Source: Neuropsychologie.fr (fr)

Des articles scientifiques

    • Hereditary prosopagnosia: the first case series
      The results of this study provide compelling evidence for significant genetic contribution to face recognition skills and contribute to the promise offered by the emerging field of cognitive neurogenetics.
      August 2007
      Source: pubmed.gov (en)
    • Impairments of biological motion perception in congenital prosopagnosia
      A discriminant analysis classified all participants correctly with a very high probability for each participant. These findings demonstrate that in congenital prosopagnosia (CP), impaired perception of faces can be accompanied by impaired biological-motion perception. We discuss implications for dedicated and shared mechanisms involved in the perception of faces and biological motion.
      October 2009
      Source: Pubmed.gov (en)
    • Acquired prosopagnosia abolishes the face inversion effect
      Individual faces are notoriously difficult to recognize when they are presented upside-down. Since acquired prosopagnosia (AP) has been associated with an impairment of expert face processes, a reduced or abolished face inversion effect (FIE) is expected in AP. However, previous studies have incongruently reported apparent normal effects of inversion, a decreased or abolished FIE, but also a surprisingly better performance for inverted faces for some patients. While these discrepant observations may be due to the variability of high-level processes impaired, a careful look at the literature rather suggests that the pattern of FIE in prosopagnosia has been obscured by a selection of patients with associated low-level defects and general visual recognition impairments, as well as trade-offs between accuracy and correct RT measures.
      July 2009
      Source: PubMed.gov (en)

Adresse utile

  • NIC – Neurology & Imaging of Cognition
    Le laboratoire NIC, de l’Université de Genève, étudie les bases cérébrales de la cognition, de la perception, des émotions et de la conscience. Il s’agit de comprendre les corrélations neurales des processus cognitifs chez les gens en bonne santé et des troubles neuropsychologiques après des lésions du cerveau.
    Si vous pensez être prosopagnosique, vous pouvez contacter l’équipe du NIC.
    Source: LabNIC.unige.ch (en)
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Populaires

Commentaires récents